Leçons apprises sur la mise en œuvre de la Théorie du changement dans les paysages multifonctionnels en Afrique Centrale et Occidentale

Les projets et programmes mis en œuvre des paysages de conservation et développement sont basés sur la gestion axée sur les résultats et les impacts.
Ce poster fournit quelques éléments de réflexion et réponse à travers les leçons tirées de l´élaboration et de la mise en œuvre participative de la planification, du suivi et évaluation basée sur l´approche de la Théorie du Changement (TdC). La TdC est une description spécifique et mesurable d´une initiative de changement social qui forme la base pour une planification stratégique, une prise de décision au cours du suivi-évaluation où les acteurs locaux sont liés à travers différentes activités, résultats, facteurs externes et changements à différents niveaux. Cette approche a été appliquée dans le programme « Paysages et Moyens d´Existence », facilité par l´Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) et mis en œuvre par des partenaires locaux et internationaux. Il s´agit d´un modèle logique de planification et d´évaluation de programme et/ou projet. Des exemples d´application de cette approche ont été pris au Cameroun, RDC, Burundi et Mali et Burkina Faso pour tirer les leçons. Bien que la démarche d´évaluation basée sur la Théorie du Changement ne soit une panacée, elle offre des opportunités de participation et d´apprentissage des communautés locales et leurs partenaires institutionnels. Elle permet de construire la confiance, de contribuer à l´appropriation des effets, et partant à la durabilité des résultats. Enfin, elle constitue un cadre utile pour négocier un ensemble de décisions relatives à la pratique de l´implémentation et de l´évaluation des processus de changements complexes. Les leçons tirées permettent de répondre aux questions centrales qui se posent dans un paysage complexe et holistique : comment mettre en œuvre l´approche ? Comment construire une culture d´apprentissage impliquant une pluralité de parties prenantes ? Et quelles sont les limites d´une telle approche ?

Geographical scope:

Afrique Centrale et Occidentale (Cameroun, RDC, Burundi, Mali et Burkina Faso)
Rating: 
Average: 5 (1 vote)
Connection could not be established.
Array ( [0] => Array ( [0] => 28000 [SQLSTATE] => 28000 [1] => 18456 [code] => 18456 [2] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Login failed for user 'drupal'. [message] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Login failed for user 'drupal'. ) [1] => Array ( [0] => 42000 [SQLSTATE] => 42000 [1] => 4060 [code] => 4060 [2] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Cannot open database "aspnetdb" requested by the login. The login failed. [message] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Cannot open database "aspnetdb" requested by the login. The login failed. ) [2] => Array ( [0] => 28000 [SQLSTATE] => 28000 [1] => 18456 [code] => 18456 [2] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Login failed for user 'drupal'. [message] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Login failed for user 'drupal'. ) [3] => Array ( [0] => 42000 [SQLSTATE] => 42000 [1] => 4060 [code] => 4060 [2] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Cannot open database "aspnetdb" requested by the login. The login failed. [message] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Cannot open database "aspnetdb" requested by the login. The login failed. ) )