Capacity building and innovations in protected area management in West Africa, Mesoamerica and the Caribbean

Renforcement des capacités dans la gestion des Aires protégées en Afrique de l’Ouest et du Centre.
Face à la dégradation sans précédent de la biodiversité, les aires protégées constituent les derniers refuges pour la faune et la flore et représentent ainsi l’une des meilleures stratégies de conservation de cette biodiversité. Cependant, malgré l’augmentation des superficies et des financements alloués aux aires protégées, l’on constate un accroissement continu de la perte de la biodiversité notamment au sein des aires protégées. Il est actuellement reconnu que cette situation s’explique, en grande partie, par un manque de capacité dans la gestion des AP, notamment face aux nombreux défis environnementaux actuels (très forte pressions anthropiques, changement climatique, conflits sociaux, manque d’efficacité dans la gestion des aires protégées,…). C’est dans cette optique que le Programme Afrique du Centre et Occidental de l’UICN (PACO) a travers son programme Aires Protégées (PAPACO), a développé, en partenariat avec des institutions internationales de développement (GEF, BM) et de formation (Université Senghor), un programme de renforcement de capacité au niveau de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.
La présente communication vise à présenter cette expérience de renforcement des capacités qui est menée depuis plus d’une décennie en Afrique de l’Ouest et récemment étendue en Afrique Centrale. Elle sera suivie par la présentation, par le bureau UICN du Cameroun, d’un cas d’étude d’une zone écologique d’importance biologique particulière mais cependant menacée en Afrique Centrale : le Lac Tchad, un patrimoine menacée.
Jadis l'un des plus grands lacs du monde, le lac Tchad s'est réduit considérablement pendant les quatre dernières décennies. Dans les années 1960, il couvrait un secteur de plus de 26 000 km². Aujourd’hui, sa superficie est estimée à moins de 2 500 km². Le Lac Tchad et les zones humides de son bassin, dont certains sont reconnus comme sites Ramsar d’importance internationale, constituent un écosystème unique pour la région et une réserve de biodiversité d’intérêt mondial. Une partie de ces sites fait partie d’une des 200 écorégions considérées comme sites les plus importants de conservation à l’échelle mondial, en terme de potentiel en biodiversité et en habitats.
Les grandes étendues des zones humides qu’on y retrouve regorgent un potentiel inestimable sur le plan socio-économique et écologique. Sur le plan écologique, ces zones humides ont favorisé l’installation des aires et sites critiques de conservation, dont certains sont uniques dans le monde. Sur le plan socio-économique, plus de 30 millions de personnes vivent dans le bassin du Lac Tchad et dépendent des ressources de cet écosystème. Mais ces sites subissent aujourd’hui des pressions et des menaces sur les ressources fauniques et floristiques, les ressources en terre et en eau favorisées par des facteurs anthropiques et naturels. Aucune aire protégée, ou site critique de conservation dans cette zone n’est aujourd’hui outillée pour répondre de manière effective aux besoins en matière de conservation.
D’où la nécessité d’attirer l’attention des acteurs de la conservation et de la gestion durable des ressources naturelles sur la situation en vue de susciter la prise la mise en place des mesures et stratégies urgentes et innovatrices pour inverser la tendance actuelle.

Geographical scope:

Rating: 
No votes yet
Connection could not be established.
Array ( [0] => Array ( [0] => 28000 [SQLSTATE] => 28000 [1] => 18456 [code] => 18456 [2] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Login failed for user 'drupal'. [message] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Login failed for user 'drupal'. ) [1] => Array ( [0] => 42000 [SQLSTATE] => 42000 [1] => 4060 [code] => 4060 [2] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Cannot open database "aspnetdb" requested by the login. The login failed. [message] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Cannot open database "aspnetdb" requested by the login. The login failed. ) [2] => Array ( [0] => 28000 [SQLSTATE] => 28000 [1] => 18456 [code] => 18456 [2] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Login failed for user 'drupal'. [message] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Login failed for user 'drupal'. ) [3] => Array ( [0] => 42000 [SQLSTATE] => 42000 [1] => 4060 [code] => 4060 [2] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Cannot open database "aspnetdb" requested by the login. The login failed. [message] => [Microsoft][SQL Server Native Client 10.0][SQL Server]Cannot open database "aspnetdb" requested by the login. The login failed. ) )