Préface

C'est avec grand plaisir que le PNUE et l'UICN présentent à leurs lecteurs un ouvrage exceptionnel.

Exceptionnel à plusieurs points de vue.

Tout d'abord, parce qu'il est encore rare, à l'heure actuelle, de voir un ouvrage de droit de l'environnement non seulement consacré à une région africaine, mais écrit exclusivement par des auteurs africains.

Cela témoigne non seulement de la vigueur et de l'intérêt porté par les juristes de la région – ici l'Afrique de l'ouest et centrale – pour un droit de l'environnement qui sous-tend le processus du développement durable, mais aussi de l'importance que prend cette discipline dans le contexte sous-régional.

L'idée d'une publication mettant en valeur ces caractéristiques est née dans le cadre du projet PADELIA, un projet du PNUE qui a marqué un succès exceptionnel dans le développement du droit de l'environnement en Afrique. Non seulement a-t-il eu des résultats notables sur le terrain mais il a également eu le mérite de catalyser les efforts des organisations internationales les plus actives et compétentes en matière de droit de l'environnement – le PNUE et l'UICN venant en tête.

Cette publication est, entre autres résultats, un témoin du succès de l'entreprise, qui atteste de sa durabilité: de plus en plus de juristes africains se spécialisent en droit de l'environnement, et le considèrent comme un outil majeur dans la marche vers le développement durable. Cela les mène à considérer un éventail de sujets extrêmement large, comme le contenu de ce volume le démontre. Il s'agit de mettre en vigueur nombre d'obligations internationales que les états de la région ont décidé d'assumer. Il s'agit également de porter un regard neuf sur les législations existantes, leurs manques, et leurs relations avec les droits coutumiers existants, et de chercher des solutions neuves harmonisant le meilleur de deux mondes.

Le PNUE et l'UICN espèrent que ce volume sera suivi par d'autres, approfondissant les thèmes abordés ici. Seule une réflexion des juristes de la région sur leur patrimoine juridique peut montrer la voie du progrès dans un domaine qui, bien que souvent très technique, reste dépendante de la volonté politique des états.

Iwona Rummel-Bulska
Juriste principale et conseillère juridique pour le PNUE

Dr. Alejandro Iza
Directeur, Centre du droit de l'environnement de l'UICN

Dr. Aimé Nianogo
Directeur Régional p.i, Bureau Régional de l'UICN en Afrique de l'Ouest

< previous section  < index >  next section >